Le Partage
Critique socio-écologique radicale

11 novembre, le triomphe de l'amnésie (par Fausto Giudice et Nicolas Casaux)

Nous sommes le 11 novembre 2018, et ce sont quelque 72 chefs d’État et de gouvernement qui sont réunis à Paris pour célébrer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. L’hypocrisie est insupportable, quand on sait que ce massacre à entre autres choses été organisé, délibérément, par les classes dominantes, pour conjurer la menace de la révolution sociale (et nationale dans certaines situations) et mettre fin au processus de démocratisation en cours dans les puissances occidentales. […]

Démocratie directe, violence et technologie : un entretien avec Francis Dupuis-Déri

Note de l’intervieweur (Nicolas Casaux) : je me suis entretenu, par mail, avec Francis Dupuis-Déri (FDD, dans le texte ci-après), professeur de science politique à l’université du Québec à Montréal, militant et auteur de plusieurs excellents livres, que je vous recommande vivement. Voici donc : *** 1. Dans ton dernier livre, La peur du peuple, tu proposes […]

« Nous devons être plus courageuses » — la remise en question de "l'identité de genre" et le mutisme imposé au féminisme (par Meghan Murphy)

Les femmes qui remettent en question le discours portant sur « l’identité de genre » ont beaucoup été isolées sur les lignes de front au cours des dix dernières années. Les féministes libérales et progressistes ont souvent préféré la politique identitaire à l’analyse féministe, cela n’a donc rien d’étonnant. […]

Une histoire d'amour... (par Ana Minski)

« Moi, je chasse par amour », a dit l’ancien porte-parole de la Fédération nationale de la chasse, sur Europe 1 le 26 octobre 2018. Beaucoup se sont offusqués, récusant l’amour que cet homme ressentirait pour l’animal qu’il chasse et tue. […]

La dysphorie sexuelle, le transgenrisme, le transsexualisme et l'enfance (par Michael K. Laidlaw)

L’article qui suit (initialement publié, en anglais, le 5 avril 2018 à cette adresse) discute du phénomène de la dysphorie sexuelle, du transgenrisme et du transsexualisme au travers d’une émission américaine intitulée I Am Jazz, diffusée sur TLC, qui présente la vie d’une transfemme nommée Jazz Jennings. Un livre éponyme a également été publié, qui […]

"Ça commence par moi", quelle blague (par Kevin Amara)

Précision : L’image de couverture (ci-dessus) du présent article est un détournement de l’image de présentation du Guide pour les paresseux qui veulent sauver la planète que l’ONU propose sur son site web depuis de nombreuses années. « Quand les enfants me demandent pourquoi la mer est-elle salée ? je suis obligé de répondre parce que les poissons […]

Le mensonge du progrès (par Nicolas Casaux)

« Le progrès, dans notre monde, sera le progrès vers plus de souffrance. » — George Orwell « Je doute que l’âge de l’acier soit supérieur à l’âge de pierre. » — Gandhi « Sans cesse le progrès, roue au double engrenage, fait marcher quelque chose en écrasant quelqu’un. » — Victor Hugo « Il est encore une erreur fort à la […]

L'invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie (par Yasha Levine)

[…] Eh oui, au contraire de ce qui est souvent suggéré, la transition vers une société capitaliste ne s’est pas faite naturellement ou sans douleur. Les paysans anglais, voyez-vous, n’avaient aucune envie d’abandonner leurs communautés rurales et leurs terres afin de travailler pour des salaires plus que précaires dans d’atroces et dangereuses usines, installées par une nouvelle et riche classe de propriétaires terriens capitalistes. […]

Davi Kopenawa, entretien avec un chaman Yanomami (Trip)

Peu connu dans son propre pays, Davi Kopenawa Yanomami est le leader indigène le plus respecté du Brésil. Il a été récompensé par l’ONU, a garanti à son peuple un territoire plus vaste que le Portugal, et sa biographie est un best-seller en France. Dans cette interview, la plus longue publiée à ce jour, fruit de deux jours de conversation, Davi parle de la vie, de la nature et de son peu d’espoir pour le futur : « je ne suis pas triste, non, je suis révolté ». […]


Previous page Next page