La vie à la fin de l’Em­pire : effon­dre­ment, supré­ma­cisme et lamen­ta­tions narcis­siques (par Nico­las Casaux)

Comment le suprémacisme humain, à l’origine de l’effondrement du monde, s’en inquiète pour de mauvaises raisons et se lamente narcissiquement sur son propre sort.