Énergie

Ce n’est pas seulement la production d’électricité qui pose problème, c’est son utilisation (et tout le reste)

& : Les médias alternatifs sont-ils vraiment alternatifs ? […]

L’étrange logique derrière la quête d’énergies « renouvelables » (par Nicolas Casaux)

Étant donné que les pays du monde produisent actuellement environ 50 millions de tonnes de déchets électroniques par an, dont l’immense majorité (90%) ne sont pas recyclées. Étant donné que cela suffit à parler de désastre. […]

L’écologie™ du spectacle et ses illusions vertes (espoir, « progrès » & énergies « renouvelables »)

Contre le dessèchement de la pensée par la répétition paresseuse de sempiternels lieux communs ou par une frénésie conceptualisatrice faisant souvent fi de toute rigueur, l’exercice scrupuleux de l’esprit critique mérite, me semble-t-il, d’être instamment réhabilité. […]

Comment les barrages détruisent le monde naturel (et non, le Costa Rica n'est pas un paradis écologique)

En ces temps de désinformation organisée, revenons sur une des nombreuses illusions vertes qu’on nous présente comme une « solution » qui nous permettrait de continuer à bénéficier du confort industriel tout en ne détruisant plus la nature ou (et c’est surtout ce qui est mis avant) en ne déréglant plus son climat. Intéressons nous au cas des barrages et de l’hydroélectricité. […]

Le mythe des énergies renouvelables (par Derrick Jensen)

Cette culture ne mettra rien en œuvre pour arrêter ou ralentir significativement le réchauffement climatique. Cette culture sacrifiera – lisez tuera – la planète plutôt que de remettre en question le système socio-économique qui détruit notre seule maison. Comment le savons-nous ? En voici quelques bonnes raisons. […]

Les illusions vertes : brûler des forêts (ou des monocultures d'arbres) pour l'électricité

C’est-à-dire qu’afin de produire de l’énergie « verte », des arbres, des « déchets » forestiers et toutes sortes de matériaux organiques sont brûlés dans des centrales, en quantité massive.

"Nous nous battons pour NE PAS avoir de routes ou d'électricité" (Ati Quigua)

Un extrait — tiré d’un article publié par l’Associated Press (une agence de presse mondiale et généraliste dont le siège est aux États-Unis) — qui en dit long. Beaucoup de gens — même des gens de gauche — continuent à croire que ce soi-disant “développement” est une chose positive. Nous, chez Deep green Resistance, ainsi que de nombreux indigènes et critiques de la vie moderne, nous opposons à cette idée erronée.

La révolution ne sera pas subventionnée ou l'échec absurde de la gauche (une interview avec Cory Morningstar)

[…] Il me semble que nous échouons à reconnaitre le niveau de notre propre endoctrinement. Des questions cruciales mises en avant il y a des siècles dans le discours sur la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie demeurent sans réponses à ce jour. […]

Pourquoi les énergies « renouvelables » et le « progrès » en général sont des catastrophes : l’exemple des Tokelau

Comment le « progrès », sous la forme, entre autres, du déploiement des énergies dites « renouvelables », détruit les communautés humaines et le monde naturel L’exemple de l’archipel des Tokelau Si l’écologie est aujourd’hui principalement associée au déploiement des énergies dites « renouvelables », c’est à cause des médias grand public (mainstream). Depuis des décennies, ceux-ci propagent une image, une […]

Previous page Next page