Énergie

Un point de vue éclairant sur les éoliennes (par Frédéric Wolff)

A celles et à ceux qui se deman­daient :
Comment conti­nuer à sacca­ger, enlai­dir, piller, asser­vir dans l’en­thou­siasme géné­ral ?
Comment faire semblant de chan­ger d’éner­gie sans rien chan­ger de notre société ni de notre mode de vie ?

Énergies renouvelables: développe-t-on vraiment le solaire comme il le faudrait?

Doit-on débran­cher des éner­gies concen­trées telles que le pétrole et le char­bon pour concen­trer et bran­cher des éner­gies bien plus diffuses comme le solaire ? Pour l’ex­pert améri­cain du pic pétro­lier, John Michael Greer, il serait autre­ment plus effi­cace de déve­lop­per le solaire en valo­ri­sant et en opti­mi­sant ses propres atouts: produire loca­le­ment de la chaleur, pour l’eau, le chauf­fage des loge­ments, la cuis­son, l’ac­ti­vité écono­mique qui en besoin… Ques­tion de ther­mo­dy­na­mique.

Le problème des énergies soi-disant « renouvelables » (par Kim Hill)

10 choses que les écolo­gistes devraient savoir sur les éner­gies renou­ve­la­bles…

Le développement durable est en train de détruire la planète ! (par Kim Hill)

Ne me parlez pas de déve­lop­pe­ment durable. Vous voulez remettre en ques­tion mon mode de vie, mon impact, mon empreinte écolo­gique ? Un monstre se tient au-dessus de nos têtes, dont l’em­preinte est si gigan­tesque qu’il peut écra­ser une planète entière sous son pied, sans même s’en aper­ce­voir ni s’en soucier. Ce monstre c’est la Civi­li­sa­tion Indus­trielle. Je refuse de soute­nir ce monstre. Si la Terre doit vivre, le monstre doit mourir. Ceci est une décla­ra­tion de guerre.

Pourquoi notre développement technologique est insoutenable (inhumain et catastrophique pour l'environnement)

1– Une vidéo de la présen­­ta­­tion de Philippe Bihouix (ingé­­nieur spécia­­liste des métaux), lors de la confé­­rence: « Vers une infor­­ma­­tique éco-respon­­sable ? » , le 23 avril 2015 au CNRS à Paris: Les métaux et l’ave­­nir de la tech­­nique: vers l’âge des Low-Tech (Philippe Bihouix) from Deep Green Resis­­tance France on Vimeo.  2– Une seconde vidéo, toujours […]

Comment tout va s'effondrer - La fin des énergies industrielles (et le mythe des renouvelables)

La présen­ta­tion de Pablo Servigne et Raphael Stevens du 13 avril 2015, à la maison des métal­los, à l’oc­ca­sion de la paru­tion de leur (excellent) livre:
« Comment tout peut s’ef­fon­drer: Petit manuel de collap­so­lo­gie à l’usage des géné­ra­tions présentes, » sorti le 9 avril 2015 (éditions du Seuil), suivie d’un texte tiré de ce même livre.
Un livre qui présente de manière assez détaillée les multiples raisons qui font que notre civi­li­sa­tion, qui n’a jamais été soute­nable, approche aujourd’­hui des nombreuses limites inévi­tables auxquelles elle était appe­lée à se heur­ter.

Les illusions vertes ou L'art de se poser les mauvaises questions (par Ozzie Zehner)

Il y a cette impres­sion de choix entre combus­tibles fossiles et tech­no­lo­gies éner­gé­tiques propres comme les panneaux solaires et les éoliennes. Ce choix est une illu­sion. Les tech­no­lo­gies alter­na­tives reposent sur les combus­tibles fossiles à tous leurs stades de produc­tion. Les tech­no­lo­gies alter­na­tives dépendent des combus­tibles fossiles lors des opéra­tions d’ex­trac­tions, dans les usines de fabri­ca­tions, pour l’ins­tal­la­tion, la main­te­nance, et le déman­tè­le­ment. En plus, à cause de l’ir­ré­gu­la­rité de produc­tion du solaire et de l’éo­lien, ces tech­no­lo­gies requièrent des centrales à combus­tibles fossiles opéra­tion­nelles en paral­lèle en perma­nence. Et, plus signi­fi­ca­tif encore, le finan­ce­ment des éner­gies alter­na­tives dépend du type de crois­sance soutenu par les combus­tibles fossiles.

Éoliennes, Terres rares et désastre environnemental : une vérité qui dérange (même les ONG)!

Article paru initia­­le­­ment sur le site de contre­­points, mais les images ayant toutes dispa­­rues, nous le repu­­blions. Le déve­­lop­­pe­­ment de tech­­no­­lo­­gies vertes telles que les éoliennes reposent sur les « terres rares », dont l’ex­­ploi­­ta­­tion en Chine se fait dans des condi­­tions sani­­taires et envi­­ron­­ne­­men­­tales scan­­da­­leuses. L’ap­­pel­­la­­tion « terres rares » regroupe un ensemble de 17 éléments chimiques compre­­nant […]

Page précédente Prochaine page