Le mythe du développement durable

Le développement durable est en train de détruire la planète ! (par Kim Hill)

Ne me parlez pas de déve­lop­pe­ment durable. Vous voulez remettre en ques­tion mon mode de vie, mon impact, mon empreinte écolo­gique ? Un monstre se tient au-dessus de nos têtes, dont l’em­preinte est si gigan­tesque qu’il peut écra­ser une planète entière sous son pied, sans même s’en aper­ce­voir ni s’en soucier. Ce monstre c’est la Civi­li­sa­tion Indus­trielle. Je refuse de soute­nir ce monstre. Si la Terre doit vivre, le monstre doit mourir. Ceci est une décla­ra­tion de guerre.

Comment la technologie entrave l’évolution et détruit le monde (avec Douglas Tompkins)

Doug Tomp­kins, fonda­teur de The North Face, à propos de ses diffé­rends avec Steve Jobs, et de la raison pour laquelle nous devons déman­te­ler notre société techno-indus­trielle. Article origi­nal, en anglais, publié le 11 juillet 2013 sur le site du Guar­dian. Doug Tomp­­kins, fonda­­teur de The North Face et d’Es­prit, a joué un rôle déter­­mi­­nant […]

Le développement (même durable) c’est le problème, pas la solution ! (par Thierry Sallantin)

[Article en date du 9 juin 2012] Confé­­rence inter­­­na­­tio­­nale de Rio sur l’en­­vi­­ron­­ne­­ment du 20 au 22 juin 2012 : les Nations s’ap­­prêtent à signer en totale incons­­cience les « Accords de Munich »  comme en 1938, sans voir que nous sommes à la veille de l’ef­­fon­­dre­­ment ! Cette cinquième confé­­rence inter­­­na­­tio­­nale sur l’en­­vi­­ron­­ne­­ment sera la dernière : nous ne […]

Pourquoi notre développement technologique est insoutenable (inhumain et catastrophique pour l'environnement)

1– Une vidéo de la présen­­ta­­tion de Philippe Bihouix (ingé­­nieur spécia­­liste des métaux), lors de la confé­­rence: « Vers une infor­­ma­­tique éco-respon­­sable ? » , le 23 avril 2015 au CNRS à Paris: Les métaux et l’ave­­nir de la tech­­nique: vers l’âge des Low-Tech (Philippe Bihouix) from Deep Green Resis­­tance France on Vimeo.  2– Une seconde vidéo, toujours […]

350.org, Bill McKibben (& Naomi Klein): L'écologie made in Wall Street

Préface : Un coup d’état contre la nature – dirigé par le complexe indus­­triel non-lucra­­tif   Il est quelque peu ironique, alors que les acti­­vistes clima­­tiques anti-REDD (réduc­­tion des émis­­sions de la défo­­res­­ta­­tion et de la dégra­­da­­tion des forêts), les orga­­ni­­sa­­tions (des orga­­ni­­sa­­tions popu­­laires légi­­times existent) et les envi­­ron­­ne­­men­­ta­­listes auto­­pro­­cla­­més, qui se consi­­dèrent progres­­sistes, s’ex­­priment contre […]

Les illusions vertes ou L'art de se poser les mauvaises questions (par Ozzie Zehner)

Il y a cette impres­sion de choix entre combus­tibles fossiles et tech­no­lo­gies éner­gé­tiques propres comme les panneaux solaires et les éoliennes. Ce choix est une illu­sion. Les tech­no­lo­gies alter­na­tives reposent sur les combus­tibles fossiles à tous leurs stades de produc­tion. Les tech­no­lo­gies alter­na­tives dépendent des combus­tibles fossiles lors des opéra­tions d’ex­trac­tions, dans les usines de fabri­ca­tions, pour l’ins­tal­la­tion, la main­te­nance, et le déman­tè­le­ment. En plus, à cause de l’ir­ré­gu­la­rité de produc­tion du solaire et de l’éo­lien, ces tech­no­lo­gies requièrent des centrales à combus­tibles fossiles opéra­tion­nelles en paral­lèle en perma­nence. Et, plus signi­fi­ca­tif encore, le finan­ce­ment des éner­gies alter­na­tives dépend du type de crois­sance soutenu par les combus­tibles fossiles.

Page précédente Prochaine page