Environnement / Écologie

Le colibri et le sanglier : Faire sa part ou faire le nécessaire ?

L’image de couverture est tirée de l’article suivant du blog d’Alessandro Pignocchi. La légende Quechua qui illustre les valeurs du Mouvement Colibri[1], et est à l’origine de son nom se déroule ainsi : « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul […]

Remettre l’État à sa place (par James C. Scott)

Toute étude, telle que celle-ci, portant sur la formation de l’État, risque, par définition, de lui attribuer une importance surestimée qu’il n’aurait pas eu dans une description mieux équilibrée des affaires humaines. J’aimerais éviter cet écueil. Les faits, tels que j’en suis venu à les comprendre, nous enseignent qu’une histoire impartiale de notre espèce devrait accorder à l’État un rôle bien plus modeste que ce qu’il est d’usage de lui accorder. […]

Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable (par René Riesel et Jaime Semprun)

L’extinction finale vers laquelle nous entraîne la perpétuation de la société industrielle est devenue en très peu d’années notre avenir officiel. Qu’elle soit considérée sous l’angle de la pénurie énergétique, du dérèglement climatique, de la démographie, des mouvements de populations, de l’empoisonnement ou de la stérilisation du milieu, de l’artificialisation des êtres vivants, sous tous ceux-là à la fois ou sous d’autres encore, car les rubriques du catastrophisme ne manquent pas, la réalité du désastre en cours, ou du moins des risques et des dangers que comporte le cours des choses, n’est plus seulement admise du bout des lèvres, elle est désormais détaillée en permanence par les propagandes étatiques et médiatiques. […]

Empreinte : comment la civilisation industrielle détruit les écosystèmes aquatiques

Dans un précédent article, nous avons publié le premier film documentaire (Manufactured Landscapes / Paysages manufacturés) du photographe canadien Edward Burtynsky, sorti en 2007. En 2013, toujours avec la réalisatrice Jennifer Baichwal, il sortait un deuxième long-métrage intitulé Watermark (L’empreinte), qui nous entraîne aux quatre coins du monde afin d’explorer la manière dont la société industrielle se […]

Paysages industriels : comment la civilisation défigure la planète (Edward Burtynsky)

Le film documentaire que nous vous proposons ici, originellement intitulé Manufactured Landscapes, officiellement traduit par Paysages manufacturés (titre français), mais ce que nous préférons traduire par Paysages industriels, sorti en 2007, a été réalisé par un photographe canadien relativement célèbre (toléré et même apprécié dans le cercle des médias grand public) : Edward Burtynsky.

La fin de la nuit : comment la lumière artificielle nocturne détraque le monde

L’être humain fait également partie de ces espèces qui ont besoin du noir, pour lesquelles une vraie nuit est une nécessité vitale. Durant des milliards d’années, la vie sur Terre s’est développée et a prospéré en s’adaptant à une alternance nette de jour et de nuit. La lumière artificielle nocturne balaie cet équilibre crucial. […]

Réimaginer un monde au-delà du capitalisme et du communisme (par Arundhati Roy)

Ici, en Inde, même au cœur de toute cette violence et cette cupidité, il y a encore de l’espoir. Si quelqu’un peut s’en sortir, c’est bien nous. Notre population n’a pas encore été complètement colonisée par le rêve consumériste.

La transition anti-écologique : comment l’écologie capitaliste aggrave la situation (par Nicolas Casaux)

En 1974, le philosophe André Gorz publiait un texte intitulé « Leur écologie et la nôtre[1] », dans lequel il dénonçait la récupération de l’écologie par l’industrie, les groupes financiers — en un mot, le capitalisme. Voici ce qu’il écrivait :

Zoos : Non à l'imposture ! (Par Jean-Claude Nouët)

Pour offrir le maximum de chances à la préservation des espèces, ce n’est pas aux zoos qu’il faut penser, car tout y est réuni pour son échec. C’est, avant tout, à la préservation absolue et sévèrement respectée des espaces naturels. […]

Previous page Next page