Fabrique du consentement

Le manifeste de la Montagne Sombre (The Dark Mountain Manifesto)

Ceux qui font l’expérience directe d’un effondrement social rapportent rarement de grande révélation concernant les vérités profondes de l’existence humaine. En revanche, ce qu’ils rapportent, si on le leur demande, c’est leur étonnement vis-à-vis du fait qu’il est finalement si simple de mourir. […]

De Paul Hawken à Isabelle Delannoy : les nouveaux promoteurs de la destruction « durable » (par Nicolas Casaux)

Dans son dernier livre, Petit traité de résistance contemporaine, Cyril Dion explique que la société écolo idéale qu’il imagine correspond à la dystopie technocratique imaginée par Isabelle Delannoy dans son livre L’économie symbiotique. Il expose donc ainsi assez explicitement à la fois son soutien du capitalisme vert et du solutionnisme technologique. Pour bien le comprendre, voici une brève présentation de ce livre d’Isabelle Delannoy. […]

Quelques petits problèmes concernant le discours d’Aurélien Barrau (par Nicolas Casaux)

En à peine quelques semaines depuis que son appel a été diffusé sur le site du journal Le Monde, Aurélien Barrau est devenu la coqueluche de l’écologie grand public. S’il énonce des choses tout à fait justes, comme la nécessité pour l’humanité de cesser de s’étendre et même de laisser davantage d’espace aux autres espèces, et la nécessité de consommer moins, de décroître, de renoncer au principe de croissance, son discours pose problèmes pour plusieurs raisons. Retour sur un engouement tout à fait attendu. […]

L'usine aux mille sapiens (par Ana Minski)

Michel Odent est un chirurgien et obstétricien français. Les éditions le Hêtre Myriadis ont publié plusieurs de ses ouvrages dont Le fermier et l’accoucheur et L’humanité survivra-t-elle à la médecine ? Dans Le fermier et l’accoucheur, Michel Odent identifie plusieurs similitudes entre l’industrialisation de l’élevage et l’industrialisation de la naissance. L’une et l’autre évoluent parallèlement au […]

À propos de ces youtubeurs qui font la promotion de l’écologie capitaliste (par Nicolas Casaux)

Précision liminaire : À chaque critique formulée envers une personnalité médiatique de l’écologie, un certain type de commentaires — assez déconcertants — paraît immanquablement pour enjoindre les écologistes radicaux à respecter (c’est-à-dire ne pas critiquer) les plus modérés. Comme une sorte d’injonction à ne pas trop réfléchir, à ne pas trop penser. Que les personnes se […]

Le rêve est une langue sauvage (par Ana Minski)

« Je pensais à une phrase d’un poème aztèque que j’ai lue il y a des dizaines d’années : « Que nous venions au monde pour vivre n’est pas vrai : nous y venons pour dormir, pour rêver ». » — Derrick Jensen, Dreams. « De plus, l’organisation de la vie est devenue si complexe et les processus de production, distribution et […]

Quelques remarques sur l'idéologie de la non-violence (par Jérémie Bonheure)

[…] Que le pouvoir dénonce la violence tout en exerçant la violence, au fond, c’est dans l’ordre des choses. En revanche, il est plus étonnant d’entendre cette dénonciation formulée par des formations politiques enfermées dans des tactiques à ce point inefficaces qu’elles sont sur la défensive et même en repli continu depuis 40 ou 50 ans. […]

Moins d'humains ou plus d'humanité ? (par Yves-Marie Abraham)

Dans cette perspective, le salut de l’espèce humaine ne passe donc pas par une réduction du nombre d’humains sur Terre mais plutôt par l’avènement de sociétés réellement humaines. C’est avant tout d’un surcroît d’humanité dont nous avons besoin. Pour ce faire, il faut commencer par abattre le capitalisme, ce qui réclame du courage bien sûr, mais aussi beaucoup de précautions. […]

À propos du discours délirant de Vincent Mignerot, suite et fin (par Nicolas Casaux)

Au cours des derniers mois, j’ai consacré deux articles (ici et là) au discours insensé de Vincent Mignerot — et au programme de l’association qu’il a créée, Adrastia. C’est déjà trop. Et pourtant il semblerait qu’un certain nombre de personnes — et possiblement de plus en plus, parce que les médias de masse, comme L’Obs, France Culture, Libération, etc., se mettent à le promouvoir — continuent à ne pas remarquer en quoi ses théories relèvent de l’absurde. […]

Previous page Next page