web analytics

Le mythe du progrès


Les illusions vertes ou L’art de se poser les mauvaises questions (par Ozzie Zehner)

Il y a cette impression de choix entre combustibles fossiles et technologies énergétiques propres comme les panneaux solaires et les éoliennes. Ce choix est une illusion. Les technologies alternatives reposent sur les combustibles fossiles à tous leurs stades de production. Les technologies alternatives dépendent des combustibles fossiles lors des opérations d’extractions, dans les usines de fabrications, pour l’installation, la maintenance, et le démantèlement. En plus, à cause de l’irrégularité de production du solaire et de l’éolien, ces technologies requièrent des centrales à combustibles fossiles opérationnelles en parallèle en permanence. Et, plus significatif encore, le financement des énergies alternatives dépend du type de croissance soutenu par les combustibles fossiles.

Share

Éoliennes, Terres rares et désastre environnemental : une vérité qui dérange (même les ONG)!

Article paru initialement sur le site de contrepoints, mais les images ayant toutes disparues, nous le republions. Le développement de technologies vertes telles que les éoliennes reposent sur les « terres rares », dont l’exploitation en Chine…

Share

La « civilisation », cette catastrophe (par Aric McBay / Thomas C. Patterson)

Le dénominateur commun, c’est le contrôle. La civilisation c’est la culture du contrôle. Une civilisation, c’est un petit groupe de gens contrôlant un large groupe via les institutions propres à cette civilisation. Si ces gens se trouvent au-delà des frontières de cette civilisation, alors ce contrôle prendra la forme d’armées et de missionnaires (des spécialistes religieux ou techniques). Si les gens à contrôler sont à l’intérieur des limites de la ville, de la civilisation, alors le contrôle pourra prendre la forme de militarisation domestique (la police, etc.). […]

Share

La standardisation du monde: l’ennemi juré de l’anarchiste! (par James C. Scott)

Une fois en place, l’État (nation) moderne a entrepris d’homogénéiser sa population et les pratiques vernaculaires du peuple, jugées déviantes. Presque partout, l’État a procédé à la fabrication d’une nation: la France s’est mise à créer des Français, l’Italie des Italiens, etc.

Share