Fabrique du consentement

Naissance et mort au Paléolithique récent européen (par Ana Minski)

Un préjugé tenace ne cesse d’être colporté concernant la période du Paléolithique. Certains affirment que l’espérance de vie y était d’environ 30 ans, en raison de conditions de vie terriblement précaires, d’une forte mortalité infantile et maternelle, et d’une morphologie des femelles sapiens considérée comme inadaptée à la reproduction — le fameux dilemme obstétrical — leur bassin étant trop étroit pour des nouveau-nés au cerveau si intelligemment gros. […]

Agriculture, villes, gouvernements : à propos du « monde jusqu'à hier » de Jared Diamond (par James C. Scott)

On peut raisonnablement estimer qu’une culture est dans le pétrin lorsque ses meilleurs intellectuels commencent à piller l’inventaire culturel de ses ancêtres et de ses subalternes contemporains afin de trouver des conseils sur l’art de vivre. Le malaise est d’autant plus remarquable lorsque la culture en question est la déclinaison américaine moderne du rationalisme des Lumières et du Progrès, qui n’est pas connue pour sa capacité à douter ni pour son manque de sang-froid. […]

Sauver la civilisation, sauver le monde, régler tous nos problèmes, etc.

J’ai récemment proposé une tribune à Reporterre. Elle ne leur a pas plu. Je la publie donc ici avec, en complément, un passage rapidement traduit du dernier livre de Theodore Kaczynski, Anti-Tech Revolution, Why and How? [Révolution anti-tech, pourquoi et comment ?], qui rejoint l’objet de ma tribune. […]

Le mouvement écologique doit revenir à ses sources (par Bernard Charbonneau)

Bien des mouvements d’opposition et même des révolutions sont ambigus. Autant ils détruisent une société, autant ils régénèrent le gouvernement, l’économie, la morale, l’armée et la police. L’histoire de l’URSS en est un bon exemple. Elle a réussi un renforcement de l’État et de la société russes que le régime tsariste était impuissant à réaliser. Le mouvement d’opposition à la société industrielle occidentale que l’on qualifie de « mouvement écologique » n’échappe pas à cette ambiguïté, surtout en France où il s’est manifesté tardivement à la suite des USA.

Les ONG : des institutions néolibérales (par Ana Minski)

Le Centre Tricontinental et les éditions Syllepse ont publié, sous le titre ONG Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme, un ensemble d’articles précédemment publiés dans la revue Alternatives Sud. Ce recueil d’articles porte un regard critique sur l’ongisation des luttes sociales et écologiques qui institutionnalise les mouvements sociaux et mène de ce fait la résistance dans une impasse.

Confusion renouvelable et transition imaginaire (par Nicolas Casaux)

Les technologies productrices d’énergie soi-disant « verte » ou « renouvelable » et les technologies dites « vertes » en général requièrent ces « grands systèmes techniques » dont l’humain moderne a été rendu dépendant et qui, selon toute logique, ne pourront jamais être rendus ni démocratiques ni écologiques.

Bill Gates affirme que la pauvreté est en baisse. Il ne pourrait pas se tromper davantage. (par Jason Hickel)

Traduction d’un article initialement publié (en anglais) sur le site du Guardian le 29 janvier 2019. Une série de graphiques approuvés par le groupe de Davos présente l’histoire de l’imposition d’une prolétarisation mondiale comme un triomphe néolibéral. La semaine dernière, au moment où les dirigeants mondiaux et les élites marchandes arrivaient à Davos pour le […]

Quelques remarques sur Greta Thunberg et Extinction Rebellion (par Nicolas Casaux)

Nombreux sont ceux qui ont lu un article ou vu une vidéo au sujet de la jeune suédoise Greta Thunberg. Rares sont ceux qui ont entendu parler de « We Don’t Have Time », la startup suédoise ayant orchestré son succès médiatique. En effet, les premières photos de Greta Thunberg qui ont circulé sur internet ont été […]

Les fondations philanthrocapitalistes et l'écologisme corporatiste (par Nicolas Casaux)

Les deux exemples, ci-après, des financements de l’ONG de Jane Goodall (Jane Goodall Institute) et de l’ONG 350(.org), sont assez représentatifs de la manière dont fonctionne l’écologisme grand public. Les personnalités et les organisations de premier plan de l’écologisme, celles dont les médias parlent souvent, sont rarement révolutionnaires, pour ne pas dire jamais. […]

Previous page Next page