Non classé

Anthologie d’Andrea Dworkin : Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas (Préface de Christine Delphy)

De Woman Hating, où elle met en place ses thèmes, à Inter­course – « le livre le plus choquant jamais écrit par une fémi­niste » (Germaine Greer) – en passant par Porno­gra­phy : Men Posses­sing Women, Dwor­kin n’a de cesse de mettre en évidence la réalité de ce qu’on appelle les rapports sexuels : il n’y a pas de « rapports » au sens où « rapport » implique une réci­pro­cité et une mutua­lité. Ce que les hommes demandent aux femmes, c’est de consen­tir à leur propre humi­lia­tion, à leur propre anéan­tis­se­ment en tant que personnes ; non seule­ment d’y consen­tir, mais de le deman­der, et même d’y prendre plai­sir, pour être « une vraie femme ». Car « être une femme » c’est être baisée par un homme…

Face aux déconstructeurs de l'humain (par Pièces et Main d'œuvre)

Comment en sommes-nous arri­vés là ? Comment la haine de l’hu­main s’est-elle bana­li­sée dans les consciences au point de rendre envi­sa­geable un futur post­hu­main ? En dix ans, le trans­hu­ma­nisme est passé des films de science-fiction aux pages « Tech­no­lo­gie » des maga­zines. Pourquoi ceux qui sont suppo­sés culti­ver l’es­prit critique dans les milieux intel­lec­tuels, média­tiques ou mili­tants choi­sissent-ils au mieux d’igno­rer l’agenda de la tech­no­cra­tie, au pire d’y sous­crire ? […]

Et si le problème, c’était la civilisation ? (par Nicolas Casaux)

La civi­li­sa­tion est une idée qu’on nous enseigne à l’école. Qui plus est, il s’agit une idée élitiste, qui se défi­nit par la créa­tion de hiérar­chies — entre socié­tés, entre classes, entre cultures, ou entre races. […]

Les réalités occultées du « progrès » technique : inégalités et désastres socio-écologiques (par Celia Izoard)

Le texte qui suit est tiré du livre « La machine est ton seigneur et ton maître », publié aux Éditions Agone en 2015. La classe créa­­tive des campus et le zoo des manu­­fac­­tures Une dizaine de géants de la sous-trai­­tance se divisent le marché de l’élec­­tro­­nique mondiale. La plupart sont taïwa­­nais (Foxconn, Pega­­tron, Quanta Compu­­ter, Compal […]

Le coût (in-)humain du « progrès » : J'ai avalé une lune de fer (& d'autres poèmes de Xu Lizhi)

Le texte et les poèmes qui suivent sont tirés du livre « La machine est ton seigneur et ton maître », publié aux Éditions Agone en 2015. […]

Résistance et activisme : comprendre la dépression grâce à l’écopsychologie (par Will Falk)

Je suis un acti­viste écolo­giste. Je souffre de dépres­sion. Être un acti­viste tout en souf­frant de dépres­sion me place direc­te­ment face à un dilemme sans issue : la destruc­tion du monde natu­rel engendre un stress qui exacerbe la dépres­sion. Mettre un terme à la destruc­tion du monde natu­rel soula­ge­rait le stress que je ressens, et, dès lors, apai­se­rait cette dépres­sion. Cepen­dant, agir pour mettre fin à la destruc­tion du monde natu­rel m’ex­pose à une grande quan­tité de stress, ce qui alimente à nouveau ma dépres­sion. […]

L'écologisme se souciait de préserver le monde naturel — ce n'est plus le cas (par Mark Boyle)

La plupart d’entre nous sommes moins déran­gés par l’idée de vivre dans un monde sans martre des pins, sans abeilles melli­fères, sans loutres et sans loups qu’à l’idée de vivre dans un monde sans médias sociaux, sans capuc­ci­nos, sans vols écono­miques et sans lave-vais­selle. […]

La vie à la fin de l'Empire : effondrement, suprémacisme et lamentations narcissiques (par Nicolas Casaux)

Comment le supré­ma­cisme humain, à l’ori­gine de l’ef­fon­dre­ment du monde, s’en inquiète pour de mauvaises raisons et se lamente narcis­sique­ment sur son propre sort.

Les médias et la fabrique de l’illusion : à propos de quelques mensonges rassurants

Certains d’entre vous ont sûre­ment remarqué comment quelques exemples de soi-disant réus­sites, de soi-disant « révo­lu­tions », « succès » et autre « progrès » — ayant été repris et repu­bliés à tort et à travers sur inter­net en raison de la soif gran­dis­sante de bonnes nouvelles qui carac­té­rise logique­ment une période d’ef­fon­dre­ment — sont régu­liè­re­ment bran­dis comme des preuves d’une amélio­ra­tion de la situa­tion, des preuves de ce que la civi­li­sa­tion indus­trielle, moyen­nant X ou Y ajus­te­ment, pour­rait être corri­gée, socia­le­ment et/ou écolo­gique­ment. Dans cet article, nous nous propo­sons d’ex­po­ser pour ce qu’ils sont cinq d’entre eux : 1. Le déploie­ment des éner­gies soi-disant renou­ve­lables au Costa Rica, érigé en modèle de soute­na­bi­lité écolo­gique, 2. La soi-disant révo­lu­tion en Islande, 3. Les gouver­ne­ments d’Amé­rique Latine soi-disant « socia­listes » et respec­tueux de la « Pacha­mama », 4. Le soi-disant « modèle nordique », ou scan­di­nave, et 5. Les soi-disant progrès de la ville de San Fran­cisco en termes de recy­clage (son image verte).

Previous page Next page