Non classé

L'écologisme se souciait de préserver le monde naturel — ce n'est plus le cas (par Mark Boyle)

La plupart d’entre nous sommes moins dérangés par l’idée de vivre dans un monde sans martre des pins, sans abeilles mellifères, sans loutres et sans loups qu’à l’idée de vivre dans un monde sans médias sociaux, sans capuccinos, sans vols économiques et sans lave-vaisselle. […]

La vie à la fin de l'Empire : effondrement, suprémacisme et lamentations narcissiques (par Nicolas Casaux)

Comment le suprémacisme humain, à l’origine de l’effondrement du monde, s’en inquiète pour de mauvaises raisons et se lamente narcissiquement sur son propre sort.

Les médias et la fabrique de l’illusion : à propos de quelques mensonges rassurants

Certains d’entre vous ont sûrement remarqué comment quelques exemples de soi-disant réussites, de soi-disant « révolutions », « succès » et autre « progrès » — ayant été repris et republiés à tort et à travers sur internet en raison de la soif grandissante de bonnes nouvelles qui caractérise logiquement une période d’effondrement — sont régulièrement brandis comme des preuves d’une amélioration de la situation, des preuves de ce que la civilisation industrielle, moyennant X ou Y ajustement, pourrait être corrigée, socialement et/ou écologiquement. Dans cet article, nous nous proposons d’exposer pour ce qu’ils sont cinq d’entre eux : 1. Le déploiement des énergies soi-disant renouvelables au Costa Rica, érigé en modèle de soutenabilité écologique, 2. La soi-disant révolution en Islande, 3. Les gouvernements d’Amérique Latine soi-disant « socialistes » et respectueux de la « Pachamama », 4. Le soi-disant « modèle nordique », ou scandinave, et 5. Les soi-disant progrès de la ville de San Francisco en termes de recyclage (son image verte).

Un Candide onusien au cœur des ténèbres du Liberia (par Kenneth Cain)

Nous publions ce témoignage de Kenneth Cain, un ancien juriste US, observateur des droits humains pour l’ONU de 1991 à 1997, tiré du livre « Il faut sauver la planète : trois idéalistes dans l’enfer humanitaire » (2004). Candide plongé au cœur des ténèbres, au-delà de sa naïveté foncière de bon yankee, il jette une lumière crue […]

Élection présidentielle 2017 : le naufrage continue (& non, Mélenchon ne diffère pas vraiment des autres)

Pas la peine de s’attarder sur les Macron, Fillon, Le Pen, qui représentent grossièrement la droite, la fraction sociale des zombifiés, pour lesquels on ne peut plus grand-chose. Attardons-nous sur le cas de Jean-Luc Mélenchon, parce qu’il incarnait, lors de cette élection, le principal candidat de la gauche naïve, celle qui fantasme encore. […]

Entre pollutions et surexploitations : le berceau de la civilisation et la destruction de la mer Méditerranée

« La Méditerranée est en passe de devenir une mer de plastique. Des véritables îles de déchets ont fait leur apparition dans le Mare Nostrum. Entre la Corse et la Toscane la concentration de microplastiques a atteint des niveaux d’alerte très élevés », pouvait-on lire dans un article récemment publié sur un site d’information corse, dans lequel […]

« Pire que jamais » : violence et impunité en Amazonie brésilienne (par David Hill)

L’ancien rédacteur en chef adjoint de National Geographic Brésil estime qu’une “catastrophe humanitaire” est en cours en Amazonie brésilienne.

La nuisance philanthropique : corporations, ONG, électricité et nouveaux marchés

Le 21 janvier 2017, la chaîne Public Sénat (la chaîne de télévision du Sénat français) a diffusé un nouvel épisode de sa série documentaire « Les dessous de la mondialisation », intitulé « Bénin, soleil souverain ». Retour sur cette série à travers une analyse de cet épisode, en particulier.

Défendre le vivant ou défendre la civilisation ? À propos de savoir ce que l’on veut (par Nicolas Casaux)

Un écologiste digne de ce nom est un défenseur de la nature et des équilibres biologiques, pas un défenseur du « meilleur de ce que la civilisation nous a permis de développer ».

Previous page Next page