dddddd

Se battre pour le vivant! (par Thierry Sallantin)

Nous sommes en guerre, la guerre est là, trop tard pour fuir le conflit en cours et défiler « pour la paix », car le faire ressemblerait à la lâcheté des « je-m’en-foutiste » : face aux luttes en cours, se voiler la face par un « foutez-moi la paix », et donc devenir comme dans les années quarante un « collabo », ou retomber dans les polémiques des anarchistes qui optaient pour le pacifisme face à l’invasion allemande de 1914…
Non, il faut avoir le courage de combattre car jamais la vie n’a été aussi gravement menacée.




ZAD vs ONG

« Qui a tué l’écologie? » ou Comment l’ONG-isation étouffe la résistance (par Fabrice Nicolino)

[…] la folie des associations dites écologistes que j’ai étrillées ici durement [principalement Greenpeace, le WWF, FNE – France Nature Environnement, et la FNH – Fondation Nicolas Hulot, NdE], mais de manière argumentée, c’est qu’elles tiennent officiellement le même discours. Leur baratin, car c’en est un, consiste à pleurnicher chaque matin sur la destruction de la planète, avant d’aller s’attabler le midi avec l’industrie, dont le rôle mortifère est central, puis d’aller converser avec ces chefs politiques impuissants, pervers et manipulateurs qui ne pensent qu’à leur carrière avant de signer les autorisations du désastre en cours.




elon-musk-on-teslas-gigafactory-we-didnt-trick-nevada-into-anything

La nuisance fataliste #2 : Elon Musk (par Daniel Oberhaus)

Il y a de fortes chances pour que vous ayez eu vent de la déclaration délirante d’Elon Musk, le PDG de SpaceX et de Tesla, lors de la conférence de code Recode de cet été. Selon le chouchou de la Silicon Valley, « les chances pour que nous vivions dans la réalité sont d’une sur des milliards », ce qui signifie qu’il est quasiment certain que nous vivions dans une simulation informatique créée par une lointaine civilisation du futur. […]