Le Partage
Critique socio-écologique radicale

Retour aux sources du Pléistocène : redécouvrir qui nous sommes, avec Paul Shepard (par Patrick Degeorges)

L’excellent livre du biologiste états-unien Paul Shepard intitulé Retour aux sources du Pléistocène, publié aux éditions Dehors en 2013, comporte une très bonne introduction rédigée par Patrick Degeorges que nous reproduisons ci-après. Pour vous procurer le livre, c’est par ici. *** Nous prenons conscience de l’avènement d’un nouvel âge de la Terre, Les conséquences de […]

Comment l’agriculture néolithique a semé les graines des inégalités modernes il y a 10 000 ans (par James Suzman)

Le tournant préhistorique vers l’agriculture a engendré nos problèmes de hiérarchie et de croissance – et a également changé la manière dont nous percevons le temps qui passe. […]

Les peuples indigènes sont en première ligne du combat pour la défense du monde naturel (par Pamela Jacquelin-Andersen)

Imaginez que votre survie dépende de votre droit de vivre là où vous êtes en ce moment. Qu’à n’importe quel moment, le gouvernement puisse décider d’extraire du pétrole ou de construire une autoroute à l’endroit même où votre famille dort chaque nuit, sans vous consulter. Imaginez simplement la mine ou l’autoroute polluer l’eau que vous buvez et la terre au point que vos cultures ne poussent même pas. Qu’en plus, chaque jour vous soyez obligés de parler une langue étrangère dans un pays qui met en danger votre culture et mode de vie. […]

Voyons-nous « les choses en noir » ou sont-ils incapables de regarder l’horreur en face ? (par Nicolas Casaux)

« Ce que je constate, ce sont les ravages actuels ; c’est la disparition effrayante des espèces vivantes, qu’elles soient végétales ou animales ; et le fait que du fait même de sa densité actuelle, l’espèce humaine vit sous une sorte de régime d’empoisonnement interne – si je puis dire – et je pense au présent et au […]

Martin Luther King, la non-violence et la "croyance en un monde juste" (par Nicolas Casaux)

Cette idée d’un monde juste, de tout temps, a permis aux classes dirigeantes de contrôler les populations : en effet, à partir du moment où l’on est persuadé que le bien va triompher, en attendant que cela arrive, on est à même de tolérer tout et n’importe quoi ; et plus notre situation empire, plus on se raccroche à cette croyance qui, paradoxalement, nous permet ainsi de supporter l’empirement de l’insupportable (Martin Luther King le formule très explicitement quand il parle d’une « foi profonde en l’avenir », qui « donne une raison supplémentaire d’accepter de souffrir »). […]

Les chasseurs-cueilleurs et la mythologie du marché (par John Gowdy)

Marx affirmait que « la vitalité des communautés primitives était incomparablement plus importante que celle des sociétés capitalistes modernes. » Cette affirmation a depuis été appuyée par de nombreuses études soigneusement résumées dans cette formule de la prestigieuse Cambridge Encyclopedia of Hunters and Gatherers (Encyclopédie de Cambridge des chasseurs et des cueilleurs). Ainsi que l’Encyclopédie le stipule : « Le fourrageage constitue la première adaptation à succès de l’humanité, occupant au moins 90% de son histoire. Jusqu’à il y a 12 000 ans, tous les humains vivaient ainsi. » […]

Révolutions (par Aldous Huxley, 1929)

« Le prolétariat ». C’est Karl Marx qui a enrichi le charabia mort et infâme des politiciens, des journalistes et des gens sérieux (charabia qui, dans certains cercles, est superbement qualifié de « langage de l’idéologie moderne ») avec ce mot. « Le prolétariat ». Pour Marx, […]

De l’impossibilité de l’éco-fuite et de l’inefficacité de la consom’action (par Nicolas Casaux)

« Reconnaitre cela peut nous aider à éviter de perdre notre temps en de naïfs efforts. Par exemple, dans des efforts pour apprendre aux gens à économiser l’énergie et les ressources. De tels efforts n’accomplissent rien. Cela semble incroyable que ceux qui prônent les économies d’énergie n’aient pas remarqué ce qui se passe : dès que de […]

Anthologie d’Andrea Dworkin : Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas (Préface de Christine Delphy)

De Woman Hating, où elle met en place ses thèmes, à Intercourse – « le livre le plus choquant jamais écrit par une féministe » (Germaine Greer) – en passant par Pornography : Men Possessing Women, Dworkin n’a de cesse de mettre en évidence la réalité de ce qu’on appelle les rapports sexuels : il n’y a pas de « rapports » au sens où « rapport » implique une réciprocité et une mutualité. Ce que les hommes demandent aux femmes, c’est de consentir à leur propre humiliation, à leur propre anéantissement en tant que personnes ; non seulement d’y consentir, mais de le demander, et même d’y prendre plaisir, pour être « une vraie femme ». Car « être une femme » c’est être baisée par un homme…


Previous page Next page