web analytics

Search Results for sallantin

Se battre pour le vivant! (par Thierry Sallantin)

Nous sommes en guerre, la guerre est là, trop tard pour fuir le conflit en cours et défiler “pour la paix”, car le faire ressemblerait à la lâcheté des “je-m’en-foutiste” : face aux luttes en cours, se voiler la face par un “foutez-moi la paix”, et donc devenir comme dans les années quarante un “collabo”, ou retomber dans les polémiques des anarchistes qui optaient pour le pacifisme face à l’invasion allemande de 1914…
Non, il faut avoir le courage de combattre car jamais la vie n’a été aussi gravement menacée.

Share

Permaculture, agroécologie, jardins-forêts : des pratiques millénaires, l’exemple des Yanomami (par Thierry Sallantin)

Vers une réintroduction des méthodes douces d’artificialisation des forêts en décolonisant notre imaginaire d’occidentaux ne jurant que par l’AGER (guerre à la nature) / Nouvelles interrogations autour des notions de SYLVA, AGER et HORTUS / Exemples des agricultures Wayampi (Guyane française) et Yanomami (Venezuela)

Share


Le Musée de l’Homme ou la mise à mort du passé (par Thierry Sallantin)

De l’étrange similitude entre la stratégie de Daech visant à effacer les traces du passé cher aux archéologues, comme à Palmyre, ou les Talibans faisant exploser les trois Bouddhas de Bâmiyân, et la stratégie des concepteurs de ce “nouveau” Musée de l’Homme où l’on prend soin d’effacer les traces de l’immense variété des peuples chère aux ethnologues, pour tenter de faire taire tout sentiment de nostalgie qui pourrait nuire au but du parcours muséal proposé aux visiteurs : admirer la Mondialisation !

Share

La lutte des peuples contre le totalitarisme de l’État : 6000 ans d’histoire (par Thierry Sallantin)

Thierry Sallantin est un ethnologue et anthropologue français, ayant passé près de 10 ans au sein de tribus amérindiennes dans la forêt amazonienne de Guyane). Soit l’État, comme technique de gouvernement, de maintien dans l’obéissance…

Share


Qu’est-ce que l’écologie radicale ? (par Thierry Sallantin)

A bas l’industrialisme, lequel est incompatible avec le retour urgent aux 280 ppm de CO2 dans l’atmosphère : si on continue avec un type de société demandant trop d’énergie, on est parti pour bouleverser le climat de façon irrémédiable pendant 500 000 ans (source: les deux livres de Clive Hamilton: “Requiem pour l’espèce humaine” et “Les apprentis sorciers du climat” et mes discussions avec lui lors de son passage à Paris).

Share

A propos des médias “indépendants/alternatifs/libres”, de l’écologie d’État et de l’insoumission docile

Basta Mag, Reporterre, Kaizen, les Colibris, Demain le film, Jean-Luc Mélenchon… si ceux-là ne sont pas tous directement liés, sauf par le progressisme politiquement correct dont ils font montre, aux yeux de beaucoup, ils représentent le potentiel de changement en vue d’un monde meilleur. Ceux qui suivent nos publications comprennent sans doute pourquoi nous sommes loin de partager ce point de vue, qui relève des profondes illusions et de la confusion distillées par la société du spectacle. Quoi qu’il en soit, il nous paraît important de l’expliquer le plus clairement possible. […]

Share