Le Partage
Critique socio-écologique radicale

Le rêve est une langue sauvage (par Ana Minski)

« Je pensais à une phrase d’un poème aztèque que j’ai lue il y a des dizaines d’années : « Que nous venions au monde pour vivre n’est pas vrai : nous y venons pour dormir, pour rêver ». » — Derrick Jensen, Dreams. « De plus, l’organisation de la vie est devenue si complexe et les processus de production, distribution et […]

Quelques remarques sur l'idéologie de la non-violence (par Jérémie Bonheure)

[…] Que le pouvoir dénonce la violence tout en exerçant la violence, au fond, c’est dans l’ordre des choses. En revanche, il est plus étonnant d’entendre cette dénonciation formulée par des formations politiques enfermées dans des tactiques à ce point inefficaces qu’elles sont sur la défensive et même en repli continu depuis 40 ou 50 ans. […]

Moins d'humains ou plus d'humanité ? (par Yves-Marie Abraham)

Dans cette perspective, le salut de l’espèce humaine ne passe donc pas par une réduction du nombre d’humains sur Terre mais plutôt par l’avènement de sociétés réellement humaines. C’est avant tout d’un surcroît d’humanité dont nous avons besoin. Pour ce faire, il faut commencer par abattre le capitalisme, ce qui réclame du courage bien sûr, mais aussi beaucoup de précautions. […]

Les poupées du ventriloque (par Ana Minski)

Les femelles ont longtemps été l’invisible de l’éthologie, de l’anthropologie, de la préhistoire, de l’histoire, de l’art. Tenues en laisse, muselées, confinées dans le cercle domestique, leurs corps ont été contrôlés, transformés, sélectionnés, et leur imaginaire mis au service de la domination masculine. […]

Los Involuntarios de la patria (por Eduardo Viveiros de Castro)

Eduardo Viveiros de Castro Río de Janeiro, Brasil, 1951. Etnólogo americanista, obtuvo su doctorado en Antropología en la Universidad Federal de Río de Janeiro (UFRJ) en 1984, y un posdoctorado en la Universidad de París X en 1989. Es profesor de etnología en el Museo Nacional de la UFRJ desde 1978, miembro del equipo de investigación […]

À propos du discours délirant de Vincent Mignerot, suite et fin (par Nicolas Casaux)

Au cours des derniers mois, j’ai consacré deux articles (ici et là) au discours insensé de Vincent Mignerot — et au programme de l’association qu’il a créée, Adrastia. C’est déjà trop. Et pourtant il semblerait qu’un certain nombre de personnes — et possiblement de plus en plus, parce que les médias de masse, comme L’Obs, France Culture, Libération, etc., se mettent à le promouvoir — continuent à ne pas remarquer en quoi ses théories relèvent de l’absurde. […]

La consom'action, un moyen pour les puissants d'égarer la résistance (par George Monbiot)

Nous devons défier les corporations qui nous imposent de vivre dans une société jetable plutôt que de chercher des manières « plus vertes » de maintenir le statu quo. […]

Les marches mondiales pour le climat ou le triomphe de l'ingénierie sociale (par Nicolas Casaux)

Année après année, le mouvement écologiste mondial tend à se réduire à ce mouvement pour le climat. C’en est fini du mouvement environnemental ou écologiste, du mouvement « pour sauver l’environnement » qui était celui de la mobilisation du 22 avril 1990, organisée pour la Journée de la Terre, en France, qui reste à ce jour la plus importante de l’histoire du mouvement écologiste français. […]

Le Progrès en marche : des violences au Mexique à l'abrutissement des masses (par Ana Minski)

Dans un article de 1997, le sous-commandant Marcos de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN), analyse la situation du Mexique et la géostratégie de la nouvelle donne internationale. Pour lui, la quatrième guerre mondiale a déjà commencé. […]


Previous page Next page