web analytics

civilisation



Comment tout va s’effondrer – La fin des énergies industrielles (et le mythe des renouvelables)

La présen­ta­tion de Pablo Servigne et Raphael Stevens du 13 avril 2015, à la maison des métal­los, à l’oc­ca­sion de la paru­tion de leur (excellent) livre:
“Comment tout peut s’ef­fon­drer: Petit manuel de collap­so­lo­gie à l’usage des géné­ra­tions présentes,” sorti le 9 avril 2015 (éditions du Seuil), suivie d’un texte tiré de ce même livre.
Un livre qui présente de manière assez détaillée les multiples raisons qui font que notre civi­li­sa­tion, qui n’a jamais été soute­nable, approche aujourd’­hui des nombreuses limites inévi­tables auxquelles elle était appe­lée à se heur­ter.

Share


La « civilisation », cette catastrophe (par Aric McBay / Thomas C. Patterson)

Le déno­mi­na­teur commun, c’est le contrôle. La civi­li­sa­tion c’est la culture du contrôle. Une civi­li­sa­tion, c’est un petit groupe de gens contrô­lant un large groupe via les insti­tu­tions propres à cette civi­li­sa­tion. Si ces gens se trouvent au-delà des fron­tières de cette civi­li­sa­tion, alors ce contrôle pren­dra la forme d’ar­mées et de mission­naires (des spécia­listes reli­gieux ou tech­niques). Si les gens à contrô­ler sont à l’in­té­rieur des limites de la ville, de la civi­li­sa­tion, alors le contrôle pourra prendre la forme de mili­ta­ri­sa­tion domes­tique (la police, etc.). […]

Share