déforestation

Le Centre Nobel de la Paix d’Oslo, les pyromanes pompiers et le capitalisme (par Nicolas Casaux)

Pour comprendre le rôle des ONG et de certaines institutions supposément caritatives au sein du système économique mondialisé il faut regarder qui-finance-qui. Le Centre Nobel de la Paix d’Oslo — qui a accueilli, en 2017, un panel de représentants de tous les principaux cultes du monde et de nombreux peuples autochtones, qui s’y rassemblaient pour […]

Héros de la forêt pluviale : La vie et la mort de Bruno Manser (par Wade Davis / Christopher Kühn)

Note du traducteur : Le texte qui suit est une traduction de l’introduction rédigée par l’anthropologue canadien Wade Davis d’un excellent livre (en anglais) que je viens de finir, intitulé Rainforest Hero: The Life and Death of Bruno Manser (en français : « Héros de la forêt tropicale : la vie et la mort de Bruno Manser »), écrit par Ruedi Suter et publié en 2015. Cet ouvrage retrace l’histoire de Bruno Manser, un activiste suisse qui a dédié sa vie à la lutte pour la protection de la forêt tropicale de Bornéo, où vivait l’un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs nomades de la planète, le peuple Penan. À la suite de ce texte, vous trouverez un documentaire intitulé Bruno Manser – Laki Penan, réalisé par Christopher Kühn en 2007, qui retrace la vie incroyable de cet infatigable militant.

La déforestation, une Guerre mondiale contre les forêts (par Derrick Jensen)

« Cela ressemblait étrangement à une guerre. Ils attaquaient la forêt comme s’il s’agissait d’un ennemi à arracher des têtes de ponts, à repousser dans les collines, à mettre en lambeaux et à exterminer. Nombreux étaient les bûcherons qui pensaient non seulement fabriquer des poutres, mais également qu’ils libéraient la terre de l’emprise des arbres. »

— Murray Morgan, 1955

Le dernier endroit sur Terre où tigres, éléphants, orangs-outans et rhinocéros vivent ensemble est en train d’être détruit (par Ian Johnston)

« Si les forêts de l’Amazonie sont les poumons de la planète, le Leuser est son cœur », explique un écologiste.

Un changement dans une loi polonaise déclenche un “massacre” d’arbres (par Christian Davies)

Une nouvelle loi autorise les propriétaires fonciers à couper autant d’arbres qu’ils le souhaitent sans demander de permission et sans même en informer les autorités.

Les illusions vertes : brûler des forêts (ou des monocultures d'arbres) pour l'électricité

C’est-à-dire qu’afin de produire de l’énergie « verte », des arbres, des « déchets » forestiers et toutes sortes de matériaux organiques sont brûlés dans des centrales, en quantité massive.

Le labour et le carbone : la chronologie du dérèglement climatique (par Max Wilbert)

« […] Il est important que nous comprenions bien le réchauffement climatique. Que se passe-t-il ? Quand cela a-t-il commencé ? Quel en est le moteur ? Et, plus important, comment l’arrêter? »

La disparition des géants des forêts (par Bill Laurance)

A travers la planète, les arbres les plus grands et les plus vieux du monde se meurent. Pourquoi? David Lindenmayer, de l’université nationale australienne, et Bill Laurance, directeur du site ALERT, viennent de publier un article en ligne, dans lequel ils soulignent les nombreuses raisons pour lesquelles ces grands arbres anciens sont si vulnérables. Certaines sont évidentes, mais d’autres sont des énigmes biologiques.

Les forêts du monde seront détruites si nous ne disons pas « non » (par Bill Laurance)

Une nouvelle étude, alarmante, montre non seulement que les forêts du monde disparaissent rapidement, mais que les aires forestières clés — les zones intérieures isolées, cruciales pour la faune sensible au dérangement et pour les processus écologiques — disparaissent encore plus rapidement.

Previous page Next page