effondrement

Le problème de la collapsologie (suite) : NEXT, Cyril Dion et l'idéologie du progrès (par Nicolas Casaux)

« Il est criminel que les citoyens blancs de la classe moyenne se complaisent à examiner leur moi, tandis que leurs compatriotes […] moins chanceux luttent et crèvent de faim. » — Edwin Schur, The Awareness Trap: Self-Absorption Instead of Social Change (Le piège de l’introspection : la fascination pour soi-même au lieu du changement social), 1976. Parmi […]

Le problème de la collapsologie (par Nicolas Casaux)

[…] Derrière cette définition un peu nébuleuse, la collapsologie se caractérise — dans les publications qui lui sont associées, comme le livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, les conférences qu’ils tiennent ou que d’autres personnes proposent sur ce sujet, etc. — par des perspectives et des analyses parfois contradictoires, ou bien trop limitées. […]

Si on ne l'arrête pas, la civilisation industrielle pourrait détruire toute la biosphère (par Theodore Kaczynski)

Traduction et illustration d’un extrait du dernier livre de Theodore Kaczynski, « Anti-Tech Revolution : Why and How » (en français : « Révolution Anti-Tech : Pourquoi et Comment ») publié en 2016 aux États-Unis, à mettre en lien avec l’article précédent (L’étrange logique derrière la quête d’énergies « renouvelables »). Ici, lorsque Kaczynski parle de « systèmes autopropagateurs », il fait référence aux puissances corporatistes (multinationales) et étatiques, qui sont les institutions de pouvoir dominantes de notre temps. Un texte court, un avertissement. Sauf accident de parcours, et/ou sauf s’il fait face à une résistance assez efficace, le système technologique mondial se comportera très certainement comme suit :

La vie à la fin de l'Empire : effondrement, suprémacisme et lamentations narcissiques (par Nicolas Casaux)

Comment le suprémacisme humain, à l’origine de l’effondrement du monde, s’en inquiète pour de mauvaises raisons et se lamente narcissiquement sur son propre sort.

Élection présidentielle 2017 : le naufrage continue (& non, Mélenchon ne diffère pas vraiment des autres)

Pas la peine de s’attarder sur les Macron, Fillon, Le Pen, qui représentent grossièrement la droite, la fraction sociale des zombifiés, pour lesquels on ne peut plus grand-chose. Attardons-nous sur le cas de Jean-Luc Mélenchon, parce qu’il incarnait, lors de cette élection, le principal candidat de la gauche naïve, celle qui fantasme encore. […]

La société industrielle, la confusion généralisée & la perte du sens commun (par Jaime Semprun)

Un extrait de l’excellent livre — que l’on vous recommande! — du défunt Jaime Semprun, L’abîme se repeuple, publié en 1997 aux Éditions de l’Encyclopédie des Nuisances. […] Si tant de gens sont désenchantés des promesses de la société industrielle (l’automatisation n’a pas supprimé le travail, elle en a fait un privilège envié), ils ne […]

Un mot sur la civilisation et l’effondrement (par John Zerzan)

Le plus grand accomplissement de la race humaine s’est-il assuré de son propre effondrement ?! Cela semble mal parti! […]

15 réalités de la crise écologique mondiale (par Deep Green Resistance)

Certaines choses — une planète vivante, y compris — valent le coup de se battre quel que soit le coût du combat, lorsque les autres moyens d’actions ont déjà prouvé leur inefficacité. […]

La révolution ne sera pas subventionnée ou l'échec absurde de la gauche (une interview avec Cory Morningstar)

[…] Il me semble que nous échouons à reconnaitre le niveau de notre propre endoctrinement. Des questions cruciales mises en avant il y a des siècles dans le discours sur la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie demeurent sans réponses à ce jour. […]

Previous page Next page