web analytics

effondrement

Élection présidentielle 2017 : le naufrage continue (& non, Mélenchon ne diffère pas vraiment des autres)

Pas la peine de s’attarder sur les Macron, Fillon, Le Pen, qui représentent grossièrement la droite, la fraction sociale des zombifiés, pour lesquels on ne peut plus grand-chose. Attardons-nous sur le cas de Jean-Luc Mélenchon, parce qu’il incarnait, lors de cette élection, le principal candidat de la gauche naïve, celle qui fantasme encore. […]





La révolution ne sera pas subventionnée ou l’échec absurde de la gauche (une interview avec Cory Morningstar)

[…] Il me semble que nous échouons à reconnaitre le niveau de notre propre endoctrinement. Des questions cruciales mises en avant il y a des siècles dans le discours sur la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie demeurent sans réponses à ce jour. […]


L’espèce humaine va-t-elle s’éteindre? (par Dahr Jamail & Guy McPherson)

Certains scientifiques, dont Guy McPherson, craignent que la perturbation climatique ne soit si grave, et qu’elle ne comporte tellement de boucles de rétroactions déjà enclenchées, que les humains ne soient actuellement en train de provoquer leur propre extinction.


Extinction de l’espèce humaine — le suicide de la civilisation industrielle (par Guy McPherson)

Comme souligné par l’étude de Tim Garrett publiée il y a quelques années, seul l’effondrement de la civilisation pourrait éviter un emballement du changement climatique. La civilisation est un moteur thermique, qui requiert des débits massifs de ressources et d’énergies afin de maintenir la croissance de notre économie mondialisée et la complexité que nous prenons pour un acquis. La seule façon d’arrêter ce réchauffement c’est de couper le moteur. […]


Effondrement du système : point zéro (par Chris Hedges)

Toute résistance doit admettre que le corps politique et le capitalisme mondialisé sont morts. Nous devrions arrêter de perdre notre énergie à tenter de les réformer ou à les supplier de bien vouloir changer. Cela ne signifie pas la fin de la résistance, mais cela implique de toutes autres formes de résistance. Cela implique d’utiliser notre énergie pour construire des communautés soutenables qui pourront affronter la crise qui se profile, étant donné que nous serons incapables de survivre et de résister sans un effort coopératif. […] Une société qui ne reconnait plus la dimension sacrée de la nature et de la vie humaine, leur valeur intrinsèque au-delà de leur valeur monétaire, commet un suicide collectif. De telles sociétés se cannibalisent jusqu’à la mort. C’est ce que nous connaissons actuellement. […]