web analytics

énergie

Imagine (par Derrick Jensen)

Le manque d’ima­gi­na­tion est une des (nombreuses) manières, pour cette culture, de détruire la planète. J’ai beau­coup pensé à cela après la catas­trophe nucléaire de Fuku­shima, et après avoir lu trois réac­tions typiques, dont chacune faisait montre de moins d’ima­gi­na­tion que la précé­dente. […]

Share

Un exemple de manipulation médiatique grossière, vis-à-vis des énergies dites renouvelables

Le 20 décembre 2016, le Huffing­ton Post (US, initia­le­ment, puis Canada) a publié un article inti­tulé : “La ville de Las Vegas est main­te­nant entiè­re­ment alimen­tée par des éner­gies renou­ve­lables”. Cette infor­ma­tion fausse a par la suite été reprise par la plupart des grands merdias.

Share

Le mythe des énergies renouvelables (par Derrick Jensen)

Cette culture ne mettra rien en œuvre pour arrê­ter ou ralen­tir signi­fi­ca­ti­ve­ment le réchauf­fe­ment clima­tique. Cette culture sacri­fiera – lisez tuera – la planète plutôt que de remettre en ques­tion le système socio-écono­mique qui détruit notre seule maison. Comment le savons-nous ? En voici quelques bonnes raisons. […]

Share


Du nucléaire au renouvelable, critique du système énergétique (par Arnaud Michon & J.-B. Fressoz)

L’éo­lien est rare­ment envi­sagé comme il devrait l’être, c’est-à-dire comme une moda­lité parti­cu­lière de la réqui­si­tion totale du terri­toire à des fins de produc­tion, de circu­la­tion et d’anéan­tis­se­ment du monde non domes­tiqué, comme en attestent à leur façon d’autres projets comme les construc­tions d’au­to­routes, d’aé­ro­ports, de lignes à grande vitesse ou les projets d’ex­trac­tion de gaz de schiste (sans oublier le gaz de houille qui n’im­plique pas de frac­tu­ra­tion hydrau­lique et dont les gise­ments seraient abon­dants en France, dans les anciennes régions minières).

Share

La production énergétique n’est ni renouvelable ni soutenable (par Steven Smith)

La pres­sion augmente pour la réduc­tion des émis­sions de gaz à effet de serre, afin de ralen­tir le chan­ge­ment clima­tique. La plupart des gens suggèrent pour cela de quit­ter les combus­tibles fossiles pour se diri­ger vers des alter­na­tives comme le vent, le solaire, la marée et la géother­mie. De telles sources alter­na­tives d’éner­gie sont souvent décrites comme “renou­ve­lables”, ou “soute­nables”. Cette termi­no­lo­gie implique pour la plupart des gens que de telles alter­na­tives peuvent répondre à notre demande en éner­gie à perpé­tuité, sans polluer l’en­vi­ron­ne­ment. C’est faux, et cela va entrai­ner de graves erreurs dans les prises de déci­sions.

Share

Énergies renouvelables: développe-t-on vraiment le solaire comme il le faudrait?

Doit-on débran­cher des éner­gies concen­trées telles que le pétrole et le char­bon pour concen­trer et bran­cher des éner­gies bien plus diffuses comme le solaire ? Pour l’ex­pert améri­cain du pic pétro­lier, John Michael Greer, il serait autre­ment plus effi­cace de déve­lop­per le solaire en valo­ri­sant et en opti­mi­sant ses propres atouts: produire loca­le­ment de la chaleur, pour l’eau, le chauf­fage des loge­ments, la cuis­son, l’ac­ti­vité écono­mique qui en besoin… Ques­tion de ther­mo­dy­na­mique.

Share

Le développement durable est en train de détruire la planète ! (par Kim Hill)

Ne me parlez pas de déve­lop­pe­ment durable. Vous voulez remettre en ques­tion mon mode de vie, mon impact, mon empreinte écolo­gique ? Un monstre se tient au-dessus de nos têtes, dont l’em­preinte est si gigan­tesque qu’il peut écra­ser une planète entière sous son pied, sans même s’en aper­ce­voir ni s’en soucier. Ce monstre c’est la Civi­li­sa­tion Indus­trielle. Je refuse de soute­nir ce monstre. Si la Terre doit vivre, le monstre doit mourir. Ceci est une décla­ra­tion de guerre.

Share