énergies renouvelables

L’étrange logique derrière la quête d’énergies « renouvelables » (par Nicolas Casaux)

Étant donné que les pays du monde produisent actuellement environ 50 millions de tonnes de déchets électroniques par an, dont l’immense majorité (90%) ne sont pas recyclées. Étant donné que cela suffit à parler de désastre. […]

Défendre le vivant ou défendre la civilisation ? À propos de savoir ce que l’on veut (par Nicolas Casaux)

Un écologiste digne de ce nom est un défenseur de la nature et des équilibres biologiques, pas un défenseur du « meilleur de ce que la civilisation nous a permis de développer ».

L’écologie™ du spectacle et ses illusions vertes (espoir, « progrès » & énergies « renouvelables »)

Contre le dessèchement de la pensée par la répétition paresseuse de sempiternels lieux communs ou par une frénésie conceptualisatrice faisant souvent fi de toute rigueur, l’exercice scrupuleux de l’esprit critique mérite, me semble-t-il, d’être instamment réhabilité. […]

Comment les barrages détruisent le monde naturel (et non, le Costa Rica n'est pas un paradis écologique)

En ces temps de désinformation organisée, revenons sur une des nombreuses illusions vertes qu’on nous présente comme une « solution » qui nous permettrait de continuer à bénéficier du confort industriel tout en ne détruisant plus la nature ou (et c’est surtout ce qui est mis avant) en ne déréglant plus son climat. Intéressons nous au cas des barrages et de l’hydroélectricité. […]

"Avant le déluge" : la confirmation de la catastrophe & l'apologie des illusions vertes

Leonardo DiCaprio, star internationale, icône de mode et idole intergénérationnelle, vient de produire un documentaire (« Avant le déluge ») mondialement relayé, sur le réchauffement climatique et ses conséquences pour la société industrielle, ses membres, et, accessoirement, pour la planète et ce qui reste de ses autres habitants. […]

Le désastre du « progrès » et la nuisance des « renouvelables » : l’exemple des Tokelau (par Nicolas Casaux)

Comment le « progrès », sous la forme, entre autres, du déploiement des énergies dites « renouvelables », détruit les communautés humaines et le monde naturel L’exemple de l’archipel des Tokelau Si l’écologie est aujourd’hui principalement associée au déploiement des énergies dites « renouvelables », c’est à cause des médias grand public (mainstream). Depuis des décennies, ceux-ci propagent une image, une […]

Le problème des énergies soi-disant « renouvelables » (par Kim Hill)

10 choses que les écologistes devraient savoir sur les énergies renouvelables…

Previous page Next page