évolution

Le Musée de l'Homme ou la mise à mort du passé (par Thierry Sallantin)

De l’étrange similitude entre la stratégie de Daech visant à effacer les traces du passé cher aux archéologues, comme à Palmyre, ou les Talibans faisant exploser les trois Bouddhas de Bâmiyân, et la stratégie des concepteurs de ce « nouveau » Musée de l’Homme où l’on prend soin d’effacer les traces de l’immense variété des peuples chère aux ethnologues, pour tenter de faire taire tout sentiment de nostalgie qui pourrait nuire au but du parcours muséal proposé aux visiteurs : admirer la Mondialisation !

Previous page Next page