greenwashing

Ce samedi soir de l’accord "historique" (par Fabrice Nicolino)

Je le sais, soyez-en certains. On vous a, on nous a servi un bon millier de fois le rapprochement avec les Accords de Munich. Ce ne sera donc qu’une fois de plus. Comme je l’ai écrit constamment depuis des mois, il était certain que la COP21 se finirait sur un texte prodigieux, « historique », jamais vu, etc. Et tel est bien le cas.

Une entente secrète entre des groupes environnementaux et des compagnies pétrolières marque la fin d’une époque.

Les mouvements ont la transformation comme objectif, et ils sont de moins en moins intéressés par la déclaration de “victoires” pitoyables suivie d’un passage à autre chose. Nous voulons tout : une planète vivable, une distribution équitable des richesses durablement produites, une décolonisation des modes de contrôle des terres, et des organisations démocratiques qui reflèteront ces objectifs. Laisser inexploités l’essentiel des sables bitumineux qui nous restent en arrêtant tous les pipelines proposés, c’est la première étape nécessaire.

Le silence des pandas (ce que le WWF ne dit pas)

Le WWF est considéré comme la plus grande organisation de protection de l’environnement au monde. C’est avec une confiance presque aveugle que sont accueillis ses projets verts. Le WWF fait appel à la conscience des donateurs par des campagnes qui secouent : tout le monde doit participer lorsqu’il s’agit de sauver des espèces animales menacées, les […]

350.org, Bill McKibben (& Naomi Klein): L'écologie made in Wall Street

Préface : Un coup d’état contre la nature – dirigé par le complexe industriel non-lucratif   Il est quelque peu ironique, alors que les activistes climatiques anti-REDD (réduction des émissions de la déforestation et de la dégradation des forêts), les organisations (des organisations populaires légitimes existent) et les environnementalistes autoproclamés, qui se considèrent progressistes, s’expriment contre […]

A propos du dernier livre de Naomi Klein, "Tout peut changer" (par Kim Hill)

Par Kim Hill / Deep Green Resistance Australia Le dernier livre de Naomi Klein, « Tout Peut Changer » , se base sur la prémisse selon laquelle le capitalisme serait la cause de la crise climatique, et qu’afin d’éviter la catastrophe, le capitalisme devait disparaître. La solution proposée est un mouvement de masse qui triomphera à l’aide […]

Éoliennes, Terres rares et désastre environnemental : une vérité qui dérange (même les ONG)!

Article paru initialement sur le site de contrepoints, mais les images ayant toutes disparues, nous le republions. Le développement de technologies vertes telles que les éoliennes reposent sur les « terres rares », dont l’exploitation en Chine se fait dans des conditions sanitaires et environnementales scandaleuses. L’appellation « terres rares » regroupe un ensemble de 17 éléments chimiques comprenant […]

Previous page Next page