web analytics

manipulation

Un optimisme pathologique : comment l’espoir colporté par les médias perpétue la catastrophe

En cette période de début d’une nouvelle année, bilans et perspectives futures sont publiés à tort et à travers par les médias de masse. Dans le monde entier, c’est la saison des rassurances. Avant d’en analyser quelques exemples (une vidéo éditée par Slate France et un article du quotidien Libération), il est bon de replacer la discussion dans son contexte. […]


ONG, fondations, corporations et financement : l’impérialisme 2.0 (par Arundhati Roy)

[…] Ce qui suit, dans cet essai, pourrait, aux yeux de quelques-uns, sembler une critique quelque peu sévère. D’un autre côté, dans le respect de la tradition selon laquelle nous devons honorer notre adversaire, cela pourrait être interprété comme une reconnaissance de la vision, de la souplesse, de la subtilité et de la ferme détermination de ceux qui ont consacré leurs vies à verrouiller l’emprise du capitalisme sur le monde.


PositivR : de l’art de tirer profit de la peur et de l’angoisse

Nous avons publié, sur notre site, plusieurs articles sur le thème du positivisme et de l’optimisme forcené, mensonger et aveuglant. Nous avons également publié plusieurs articles sur l’espoir et son ambivalence, sur le fait qu’il puisse être nuisible et paralysant, qu’il puisse servir de carotte pour continuer à faire avancer l’âne. C’est en cela que le site web PositivR et les sites du même acabit sont problématiques. […]


La révolution ne sera pas subventionnée ou l’échec absurde de la gauche (une interview avec Cory Morningstar)

[…] Il me semble que nous échouons à reconnaitre le niveau de notre propre endoctrinement. Des questions cruciales mises en avant il y a des siècles dans le discours sur la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie demeurent sans réponses à ce jour. […]





Le problème de la Grèce n’est pas seulement une tragédie. C’est un mensonge. (John Pilger)

Une trahison historique a consumé la Grèce. Ayant mis de côté le mandat de l’électorat grec, le gouvernement Syriza a volontairement ignoré le raz-de-marée du « Non » et a secrètement accepté un panel de mesures appauvrissantes, répressives, en échange d’un « renflouement » qui signifie un sinistre contrôle depuis l’étranger, et un avertissement pour le monde.[…]