web analytics

propagande



Anéantissez la presse! (par B. Traven)

Humains ! Vous n’avez qu’un ennemi. C’est le plus dépravé de tous. La tuber­cu­lose et la syphi­lis sont des fléaux terribles qui font souf­frir l’homme. Mais il existe un fléau plus dévas­ta­teur que la peste qui ravage le corps et l’âme de l’homme, une épidé­mie incom­pa­ra­ble­ment plus terrible, plus sour­noise et plus perni­cieuse : j’ai nommé la presse, cette catin publique.

Share